Qu’est ce que la figure providentielle ?

  Définissons tout d’abord le terme de « providence » : le terme providence désigne la volonté divine qui gouverne le monde et les destins individuels.

  Qu’est ce que la figure providentielle ? Une figure providentielle est une personne qui incarne la nation, elle porte le peuple qui se reconnaît en elle et lui abandonne de bon cœur les rênes du pouvoir. Il en existe depuis la nuit des temps et elles apparaissent souvent en période de crise lorsque le peuple a besoin d’une figure forte pour le « sauver » et le « guider ». Ces figures s’imposaient autrefois naturellement aux yeux du peuple. Aujourd’hui en revanche elles sont construites pour la plupart de toutes pièces. Les hommes politiques actuels usent de différents stratagèmes afin de passer comme héros de la nation et homme de la situation. Nous pourrons nous demander :

  Pourquoi des figures providentielles existent-elles ?

  Comment font-elles pour se faire accepter comme telles aux yeux du peuple ? 

  Nous verrons dans un premier temps les Figures Providentielles historiques que ce soit dans l’Antiquité, dans l’Histoire contemporaine de France ou même dans les différentes traditions religieuses. Puis nous étudierons leurs caractéristiques ainsi que le mythe qui s’est crée autour de ces figures. Enfin pour terminer nous aborderons l’aspect actuel du sujet, à savoir s’il reste des Figures Providentielles de nos jours ou plutôt si des hommes tentent de se faire passer comme tels.

Publicités
Par défaut

Les Figures Providentielles à travers l’Histoire et les Religions.

Tout au long de l’histoire du monde on peut trouver des figures providentielles. En effet dès l’Antiquité certaines figures apparaissent, tel que Périclès au Veme siècle av.J.-C., un grand stratège réélu 15 fois à ce poste, ou encore tel qu’Auguste au Ier siècle ap.J.-C. qui contribua à la mise en place de la « pax romana ».

  Dès le début de l’Histoire ces figures s’imposent aux yeux du peuple et comme des Héros le mènent à son salut.
Par ailleurs cette notion d’amener un peuple à son « salut » apparaît notamment dans les religions, monothéistes en particulier. En effet les prophètes avaient pour devoir de guider le peuple telles des figures providentielles mais sur un plan spirituel. On pense notamment aux trois prophètes des trois grandes religions monothéistes : Moïse, Jésus et Mahomet.
On peut retrouver ces figures dans différents pays du monde à travers différentes époques. Cependant nous allons nous intéressés à celles qui ont marqué l’Histoire de France.
  Dès 1799, un héros sauveur de la République apparaît, Napoléon I er, grâce à son coup d’État du 9 novembre de cette année. Ensuite vient le Général de Gaulle ,qui, à la suite de l’appel du 18 juin 1940 réunit le peuple de France et le soulève contre les forces de l’Axe. De Gaulle incarne d’autant plus une figure providentielle lorsqu’il est « rappelé » en 1958 pour régler le conflit Algérien. Il est l’image même du héros qui sauve la nation en situation de crise. Son influence est telle qu’elle traverse la postérité et agit sur certains partis politique conservateurs qui se revendiquent « Gaullistes ».
Dans une autre mesure certaines de ces figures ne sont plus reconnues de nos jours. En effet le Maréchal Pétain, grand vainqueur de la bataille de Verdun, est appelé à gouverner la France durant la 2nde Guerre Mondiale et n’est plus à ce jour reconnu comme une Figure Providentielle.
  Il existe aussi une figure féminine, Jeanne d’Arc, qui prévient le Dauphin de France de l’attaque des Anglais.
Par défaut

L’Homme providentiel, une tradition religieuse ?

  La figure de l’homme providentiel est une tradition très ancienne. Ce mythe est présent dans les trois grandes religions monothéistes : l’islam, le judaïsme et le christianisme. On peut comparer les figures providentielles aux prophètes dans la religion. Les prophètes sont des messagers de Dieu, ils portent la parole divine et transmettent leurs savoirs aux Hommes. Jésus, Moïse et Mahomet sont les plus hautes figures de leurs religions respectives. Ces personnalités ont pour mission divine de guider les hommes. On retrouve ici des liens avec les figures providentielles politiques. Les prophètes s’imposent comme leaders car choisis par Dieu et ils sont donc légitimes.

  Les prophètes apparaissent comme courageux, simples, honnêtes, hommes d’esprit. Ils possèdent un aspect mythique et accomplissent des actions magistrales. Moïse est censé avoir séparé la mer en deux pour pouvoir faire passer son peuple, Jésus était lui capable de multiplier le pain d’après la Bible. Le Coran fait part des exploits de Mahomet qui selon la légende aurait conquis la ville sainte de la Mecque à la tête d’une armée de 10.000 hommes sans verser la moindre goutte de sang.

  Ils sont des figures sacrées. Leurs actions ont influencé des milliards d’êtres humains.

  La tradition de notre société qui accorde beaucoup d’importance à un homme vient peut-être de là. En effet la religion a eu beaucoup d’influence sur les différentes époques et a conditionné la manière de penser de beaucoup de personnes. La population a peut-être tendance à accorder sa confiance à un seul homme car elle veut se sentir guidée et entre de bonnes mains. Elle veut pouvoir placer sa foi en quelqu’un. Nous faisons donc peut-être appel à un individu dans le but qu’il soit le prophète et qu’il ait donc une légitimité pour nous gouverner. Certaines figures providentielles utilisent également la religion pour se faire passer comme telles, Jeanne D’Arc par exemple.

  L’Homme providentiel est donc avant tout une tradition religieuse qui s’est répandue au fil des siècles.

Par défaut

Des Hommes Providentiels dès l’Antiquité.

  Comme dit précédemment, la figure de l’homme providentiel existe depuis la nuit des temps tant les peuples semblent avoir toujours eu besoin de Héros. Ces Héros apparaissent dès l’Antiquité et sont la source d’inspiration de bon nombre d’hommes providentiels plus récents. On peut penser notamment à Cincinnatus, homme politique romain du Veme siècle a.v. J-C qui fut élu consul puis dictateur à deux reprises. De grands hommes tels que Thiers ou De Gaulle nous évoquent ce vieil homme illustre et sage rappelé à la tête d’un peuple dans le malheur et dont la mission « s’apparente […] à la restauration d’un ordre ancien voir d’un âge d’or « . D’autres « Héros » de l’Antiquité semblent avoir influencé les hommes providentiels français, tel que Bonaparte qui conquérant, fougueux et hardi s’empare des foules et les subjugue à la manière d’Alexandre le Grand. Il a d’ailleurs tout comme Alexandre construit et étendu un empire celui de France dans son cas. De Gaulle législateur, homme d’État, refondateur qui rompt avec le passé nous rappelle aussi l’illustre athénien Solon.

  Dans le premier article le mot « providence », désigne la volonté divine qui gouverne le Monde et les destins individuels. La figure d’homme providentiel à proprement parlé apparaît durant l’Antiquité avec Constantin Ier. Selon la tradition chrétienne l’empereur et son armée auraient vu apparaître dans le ciel la Croix. La nuit précédent la bataille, le Christ serait apparu en songe à Constantin, pour lui annoncer sa victoire contre Maxence au Pont Milvius, et lui aurait montré un chrisme flamboyant en lui disant : « Par ce signe, tu vaincras « , le fameux  » in hoc signo vinces ». Écoutant les conseils du Christ il apposa le Chrisme sur les bannières ainsi que sur les boucliers et vainquit.

Par défaut

Existe-t-il une fascination française pour la figure providentielle ?

  En France il existe une tradition profonde et historique de l’homme providentiel. Tout au long de l’Histoire différents hommes ont marqué leur époque et ont été considérés comme des héros. Ces personnalités de différents profils et d’opinions politiques diverses ont ainsi toutes écrit l’histoire à leurs manières. Les plus célèbres d’entre elles comme Charlemagne, Napoléon, De Gaulle sont encore reconnues de nos jours.

  La tradition d’un homme fort pour gouverner le pays est particulièrement présente dans l’Hexagone. En effet les Français et les Françaises éprouvent un besoin d’admiration vis-à-vis d’un homme qu’ils considèrent comme un « guide » et un « héros ». Une enquête Ipsos publiée dans « Le Monde » en 2013 révèle que 87% des Français attendent « un vrai chef pour remettre de l’ordre ». On voit très bien à travers cette enquête la tradition de la fascination pour la figure providentielle en France.

  De nos jours on a l’impression que les figures providentielles sont de moins en moins présentes. Aujourd’hui la France n’a pas de réel « héros ». Les personnes aux hautes responsabilités politiques ne provoquent plus d’admiration comme leurs illustres prédécesseurs. Il y a un rejet majeur et collectif des personnalités politiques. Le taux d’abstention de plus en plus élevé aux élections illustre parfaitement la fracture entre la classe politique et la population française. Les Français réclament du changement et le retour au pouvoir d’une personnalité forte et charismatique.

      La figure providentielle est-elle en voie d’extinction ?

  On peut effectivement se poser la question, car la politique est de plus en plus une mise en scène…

Par défaut

Jeanne D’Arc, un femme providentielle !

      De toute l’histoire de France Jeanne d’Arc fut l’une des rares femmes providentielles, la seule même. Elle était une exception dans une époque où les fonctions les plus importantes et les plus influentes étaient tenues par des hommes. Ce fut aussi un cas unique en raison de son jeune âge. En effet elle n’avait que 17 ans lorsqu’elle rencontra le Dauphin Charles VII et lui annonça avoir reçu un message des saints Michel, Marguerite et Catherine. Elle prétendait avoir reçu la mission de libérer la France de l’occupation anglaise.

     Ici Jeanne d’Arc s’apparente à un prophète qui a pour vocation divine de sauver la France. Le peuple va l’aduler et la suivre. La rumeur que Dieu lui parle se répand alors dans tout le pays. Elle en tire une légitimité aux yeux du peuple et est appelée à exercer de hautes fonctions politiques et militaires. Elle va ainsi mener les armées françaises et vaincre les Anglais à plusieurs reprises. Il faut noter que son charisme galvanisait les armées royales. Le rôle de cette jeune femme sera très important, elle inversera le cours de la guerre de 100 ans en reprenant les territoires concédés aux Anglais. Elle permettra également au Dauphin Charles VII alors controversé de retrouver sa légitimité et d’être sacré roi à Reims en 1429.

   Tout le peuple voyait en la jeune vierge le symbole de la patrie et de la religion chrétienne. Cependant Jeanne d’Arc fut capturée et condamnée pour hérésie par les Anglais, mais même sur le bûcher elle refusa de confesser ce que les Anglais lui reprochaient. Elle conserva sa foi jusqu’au bout.

  Aujourd’hui, elle reste une figure emblématique de l’Histoire de France.

Comment le Front-National s’est emparé du mythe de Jeanne d’Arc ?

   L’extrême droite a récupéré le mythe de Jeanne D’Arc afin d’en faire un symbole. Pour eux elle représente la défense de la Nation. Chaque année le premier mai le Front-National organise une manifestation en hommage à Jeanne D’Arc . Ils en font ainsi une manifestation à valeur patriotique. L’image de la femme est également utile à Marine Le Pen qui veut montrer qu’elle est « la Jeanne d’Arc des temps modernes ». Comme Jeanne d’Arc elle sauverait la France de l’envahisseur, des étrangers dans son cas.

Par défaut

Le sauveur Napoléon.

  Napoléon Bonaparte est une figure emblématique de l’histoire de France. Il est l’homme providentiel de la fin de la Révolution française. En effet c’est lui qui, 10 ans après la prise de la Bastille, met un terme à la révolution qui s’essouffle de plus en plus. Le 9 novembre 1799 il réalise un coup d’État et instaure un consulat. Il se proclame consul, puis empereur en 1804. Malgré sa prise de pouvoir par la force il met en place un système très différent de l’ancien régime. Il supprime la société de classes, établi la séparation des pouvoirs, et réforme totalement les règles juridiques. Napoléon Ier écrit le code civil qui tient compte des changements de la Révolution Française. Il fut également un très grand stratège militaire qui gagna des dizaines de batailles et mena de grandes conquêtes en Europe et en Egypte.

  Admiré du peuple français il fut considéré comme le « sauveur » de la Révolution. Cet homme exceptionnel au génie politique et militaire certains, redressa la France après des années de troubles. Il réussi à faire toutes les réformes nécessaires pour stabiliser la Nation en très peu de temps et protégea la France des menaces militaires extérieures.

  Cependant après une série de victoires Napoléon fut vaincu et contraint à l’exil sur l’île d’Elbe. Exilé pendant 300 jours, il revient en France où il est accueilli comme un héros. Mais son retour fut de courte durée(100 jours). Il fut vaincu définitivement et exilé à Sainte-Hélène. Malgré sa fin tragique, Napoléon a marqué l’histoire de France. Véritable héros national à la fin de la révolution, il redonna à la France son prestige.

  Adulé par une grande partie du peuple français durant son vivant il fut également respecté longtemps après sa mort. Il y eut un véritable culte autour de ses cendres rapatriées en 1840 aux Invalides.

  Le mythe de Napoléon est intemporel. Son tombeau est encore très visité et de nombreux hommes se sont inspirés de lui. Il crée notamment le courant bonapartiste qui est une pensée politique inspirée de ses actions. Il se caractérise notamment par l’idée d’un homme fort à la tête de l’État.

  Napoléon Bonaparte est un autre exemple typique de la figure providentielle.

Par défaut

Le Maréchal Pétain, un Héros controversé.

  C’est peut-être l’une des figures providentielles la plus controversée de nos jours, mais le Maréchal Pétain fut sans aucun doute considéré par une partie du peuple français comme un héros et un sauveur.

  Il est l’un des chefs militaires les plus importants pendant la première Guerre Mondiale et il est désigné comme le vainqueur de la bataille de Verdun en 1916.

  En 1940 il est le principal opposant à la guerre qu’il considère comme déjà perdue. Après l’Armistice, il annonce une politique de collaboration avec l’Allemagne nazie. Il obtient les pleins pouvoirs à l’Assemblée Nationale et se proclame         “ Chef de l’Etat Français ”. Il met ainsi en place le gouvernement de Vichy.

  À cette époque il est très populaire car tout le peuple se souvient de sa victoire à Verdun. De plus il se présente comme l’homme de la situation, celui qui va sauver la France après sa défaite. Il dit d’ailleurs  “je fais don de ma personne à la France”. Il supprime les libertés fondamentales et abolit les institutions républicaines. Il contrôle par ailleurs son image afin de mettre en place un véritable culte de sa personnalité.

  Chose réussie, en effet on chantait la chanson “ Maréchal nous voilà ” en son honneur dans toutes les écoles. Les derniers vers de cette chanson illustrent d’ailleurs très bien la notion de figure providentielle qu’il souhaite incarner :            “ Car Pétain c’est la France, La France c’est Pétain ! ”. De plus de nombreuses affiches le mettaient en valeur, et son portrait se retrouvait sur les timbres.

  Les Français respectaient aussi beaucoup Pétain en raison de son âge avancé ( 84 ans ). On le considérait comme le père du peuple.

  Mais son image va se dégrader au fil des années et lors de la libération de la France en 1944 il est jugé pour haute trahison et condamné à mort à cause de sa collaboration et son soutien à l’Allemagne Nazie. Il sera ensuite gracié par le Général de Gaulle qui prendra sa place et qui s’imposera lui aussi comme un homme providentiel.

Par défaut